La gestion de patrimoine, c’est, dans l’esprit de bon nombre d’individus, un processus de gestions d’actifs uniquement réservé aux personnes et aux ménages les plus aisés qui veulent atteindre divers objectifs financiers. Cela peut aller de la préparation à la retraite, à l’investissement immobilier ou encore à la mise en place de solutions financières. Mais, quoi qu’on en pense, la gestion de patrimoine n’est pas uniquement réservée aux personnes qui ont un revenu élevé et qui cherchent des moyens de faire fructifier leur argent de manière plus efficace. Non, même avec quelques centaines d’euros de côté, on peut commencer à travailler ensemble pour les faire fructifier. Mon but ? Pouvoir venir en aide à quiconque, rendre la gestion financière facile à comprendre, et obtenir des résultats concrets peu importe votre rapport à l’argent. En somme, tout ce que l’on ne vous apprend pas à l’école sur la gestion d’actifs, je m’engage à vous les dévoiler.

Ma vision d’un bon CGP : gros et petits patrimoines, même combat !

Peut-être vous êtes vous déjà demandé ce qu’ont de plus que vous les hommes et les femmes aisés. Ont-ils des secrets pour protéger ou faire fructifier leur patrimoine ? Non, clairement pas. Néanmoins, il y a sans doute un élément qu’ils peuvent avoir en commun : le réseau. Et oui, dans leur réseau, tout un tas de spécialistes, d’experts, dans les divers domaines de la vie courante, avec bien entendu des gestionnaires à qui ils confient la gestion de leur patrimoine.

Il faut bien l’avouer en effet, connaitre par exemple les dispositifs d’optimisations fiscales, mettre en place des actions pour préparer sa retraite, protéger sa famille et assurer la transmission, mais aussi savoir constituer et développer son patrimoine n’est pas simple à envisager quand on ne s’intéresse pas au sujet. Déléguer ces tâches à des professionnels est une solution rationnelle à plusieurs titres. J’en vois principalement deux : vous évitez de perdre du temps à vous former seul, parfois maladroitement, et vous évitez également de faire des erreurs de placement que vous pourriez regretter.

Comme j’aime à le répéter, j’attache autant d’importance à accompagner les « petits patrimoines » que les gros. D’ailleurs, n’y voyez aucun jugement de valeur quand j’emploie le terme de « petits patrimoines ». Je vis mon métier au quotidien comme une réelle opportunité d’ascension sociale pour mes clients. Peu importe votre point de départ, il est possible de se faire accompagner et conseiller pour avoir plus, mais aussi pour se sentir plus serein face à l’avenir. Que vous ayez 100€ à mettre de côté tous les mois, 1000€ à placer, ou bien plusieurs milliers ou millions d’euros, il y a forcément des choses à mettre en place ! Certes, c’est utopique, mais ma vision de la gestion de patrimoine est la suivante : pouvoir accompagner 100% des français, avec des solutions de qualité, adaptées aux besoins et objectifs de vie de chacun en matière financière.

Quel est le rôle d’un gestionnaire d’actifs ? Et pourquoi vous devez absolument connaître un gestionnaire de patrimoine ?

Protéger et faire fructifier les biens et le patrimoine de chacun de mes clients est ma mission première. Tous les jours, je mets mon énergie à votre service, pour vous conseiller au mieux : que ce soit en matière de conseils financiers, de conseils en matière d’investissement, de stratégies comptables, de planification de la retraite, de planification juridique, fiscale et successorale. A ce sujet : pensez-vous réellement que votre conseiller bancaire soit compétent sur l’ensemble de ces sujets ? A t-il le temps de vous suivre et de vous apporter des solutions personnalisées sur chacun de ces thèmes ? Ou n’avez-vous de ses nouvelles que lorsque votre chéquier est arrivé en agence ou, pire, lorsque l’argent disponible sur votre compte en banque commence à se faire rare ?

Connaitre et avoir un gestionnaire de patrimoine dans son environnement proche, c’est bien. Mais faire appel à ses services, c’est mieux. Pour 4 simples bonnes raisons : un CGP créé avec vous une relation de proximité, durable dans le temps (contrairement à votre conseiller bancaire qui pourra être amené à changer tous les 2 à 3 ans) ; un CGP a l’avantage d’être indépendant dans le choix de ses placements (ce qui n’est pas le cas de votre conseiller bancaire qui, bien entendu, vous présentera uniquement les solutions « offertes » par son établissement) ; un CGP a accès à des solutions et des gammes de produits bien plus grandes qu’un banquier ou un courtier en assurance ; un CGP a l’obligation de se former en continu, il passe des habilitations pour exercer et dispose d’accréditations spécifiques (CIF, IOB, CJA pour n’en citer que quelques-unes).

Le CGP : un atout incontestable à mettre dans votre manche

La gestion de patrimoine, c’est faire appel aux services d’un professionnel qui intègre diverses activités : planification financière, gestion des investissements, services financiers connexes, outils de gestion et organisation du patrimoine.

Pour moi, vous l’aurez compris, la gestion de patrimoine diffère de la banque privée. Une des raisons principales étant, de par mon expérience personnelle et professionnelle sur le sujet, que l’établissement bancaire « standardise », dans le sens où il n’offre pas de solutions individuelles adaptées. Et au contraire, le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui se caractérise par la nécessité de personnaliser les solutions que l’on propose pour coller au mieux aux besoins et attentes de chacun. C’est vrai dans la gestion de patrimoine, mais c’est aussi vrai dans de nombreux autres secteurs de la vie quotidienne. C’est en tout cas ma vision de la gestion de patrimoine. N’êtes-vous pas d’accord ?

Catégories : À la une

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.