La déclaration d’impôts est une démarche qui peut paraître complexe, surtout la première fois. En effet, il est facile de se perdre parmi les nombreux formulaires à remplir. Alors comment faire la différence entre ces documents ? Pourquoi existe-t-il autant d’imprimés fiscaux et comment bien les remplir ?

Il est dans tous les cas important que vous puissiez garder le contrôle de la situation, en respectant les délais et en évitant les erreurs. Voici, pour vous y aider, un petit guide à propos des différents formulaires que l’on doit renseigner au moment de déclarer ses revenus au fisc.

Pourquoi existe-t-il autant de documents à remplir pour une seule déclaration d’impôts ?

Il est en effet légitime de se demander pourquoi il existe autant de documents pour la même démarche. En réalité, il s’agit pour les autorités fiscales d’établir des distinctions entre les différents types de revenus à déclarer. Car un revenu n’est pas forcément équivalent à un salaire. Il peut s’agir, par exemple :

  • des bénéfices réalisés dans le cadre d’une activité indépendante (on parle alors de « profession non-salariée »)…
  • des pensions touchées dans le cadre d’une retraite…
  • des revenus fonciers, lorsqu’un contribuable a investi dans l’immobilier…

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive, mais elle vous donne un aperçu des nombreux cas de figure envisageables. Il va de soi que si vous n’êtes pas concerné(e) par un formulaire, il est inutile de le remplir ou de l’envoyer. Il s’agit de cibler ceux qui correspondent à votre situation. Voici justement, dans le paragraphe suivant, les principaux imprimés fiscaux existants.

Quels sont les différents imprimés fiscaux à remplir ?

Tout d’abord, il faut savoir que de nos jours, il existe deux options majeures pour soumettre sa déclaration d’impôts au fisc : utiliser la plateforme en ligne du gouvernement, ou en rester à la version papier, plus classique. C’est sur cette dernière que nous allons nous focaliser. Voici donc les imprimés fiscaux les plus courants :

1. Le formulaire 2042

Le formulaire 2042 est le document principal permettant de déclarer ses revenus. En plus des habituelles informations personnelles à y faire figurer, il faut y renseigner tout ce qui permet de définir la situation financière du foyer fiscal, et donc dans quelle mesure ses membres sont imposables :

  • les salaires perçus; il est bien sûr capital de ne rien omettre. Les primes et indemnités font partie des éléments à communiquer. Attention, les indemnités versées dans le cadre d’un chômage éventuel sont aussi à prendre en compte.
  • une partie des revenus liés à l’immobilier ; ceux qui sont les plus directs et qui ne concernent par les marchés financiers (la perception des loyers, par exemple).
  • tout ce qui concerne les pensions ; comme la pension de retraite, évidemment.

Le formulaire 2042 est aussi l’occasion d’obtenir une déduction sur les impôts. C’est pourquoi vous êtes tenu(e) de mettre en avant certaines dépenses. Il peut s’agir de pensions versées à autrui, de frais professionnels ou encore de certains dons.

Je vous encourage à consulter le site officiel du gouvernement pour savoir exactement ce que vous avez le droit de considérer ou non comme des frais déductibles. Généralement, il s’agit des dépenses altruistes ou prévues par la loi.

2. Le formulaire 2042 C

Le formulaire 2042 C, ou complémentaire, se concentre sur les revenus « annexes » si l’on peut dire : ceux qui sont touchés dans le cadre des investissements. Ainsi, si vous touchez une plus-value dans le cadre d’une opération foncière par exemple, c’est ce document qu’il faut remplir. Il en va de même pour tout ce qui concerne votre éventuelle activité en bourse : les actions, obligations et autres titres analogues doivent être renseignés via le formulaire 2042 C.

  • Attention : selon les cas, d’autres formulaires doivent être pris en considération pour remplir le 2042C. Par exemple, il faut d’abord remplir le formulaire 2074 pour calculer ce que vous devez déclarer en termes de plus-value immobilière. Vérifiez bien vos obligations à ce niveau-là, et n’hésitez pas à contacter les autorités fiscales en cas de doute.
  • Il en va de même pour le formulaire 2042, le principal donc : en cas de revenus fonciers (si vous enregistrez des recettes grâce aux loyers), il convient de remplir le formulaire 2044 en amont.

Il nous reste encore à mentionner le formulaire 2042 C Pro, important pour les indépendants.

3. Le formulaire 2042 C Pro

Le formulaire 2042 C Pro correspond à tout ce qui est perçu en dehors des salaires « classiques », typiquement lorsqu’on est auto-entrepreneur. Il peut aussi s’agir de revenus temporaires, si vous exercez une activité lucrative ponctuelle : louer temporairement son habitation via une application type Airbnb, faire quelques courses en tant que chauffeur… Car oui, tout ce que vous gagnez, même si c’est une exception, même si c’est en dehors de votre activité la plus courante, doit faire l’objet d’une déclaration.

Les choses à savoir sur votre première déclaration d’impôts

Comme vous le voyez, il y a plusieurs notions à connaître pour faire correctement sa déclaration d’impôts. Si c’est votre première, vous pourriez vous laisser surprendre par les délais de reddition, ou oublier un formulaire. C’est pourquoi les informations que nous vous avons données ci-dessus doivent être bien assimilées. Aussi, voici quelques principes importants à connaître :

  • il y a des délais stricts à respecter pour déclarer vos impôts. Nous les avons notamment indiqués sur cette page (pour 2022).
  • vous avez la possibilité, depuis 2019, de demander un prélèvement à la source. Cela ne vous exempt pas de toutes les démarches, mais cela les simplifie.
  • je vous recommande vivement d’opter pour la déclaration en ligne.
  • dans tous les cas, il est important de tout indiquer. Même si vous êtes de bonne foi, une omission peut vite être considérée comme de la fraude.

Comment déclarer ses impôts pour la première fois ?

Une fois que vous avez toutes ces informations bien en tête, vous pouvez enclencher les démarches. Il est possible de télécharger l’ensemble des documents sur le site du gouvernement si vous optez pour la version papier. Ils doivent être envoyés, selon les délais fixés, à votre service des impôts local. Attention : dans le cadre d’une première déclaration, vous serez amené(e) à renseigner certaines informations en tant que nouveau contribuable. Il est important de les donner scrupuleusement.

Si vous choisissez la déclaration en ligne, il vous suffit de soumettre l’e-formulaire dans le délai imparti.

Déclaration d’impôts 2022, formulaires et démarches principales : ce qu’il faut retenir

Dans tous les cas, pas de panique. Vous n’êtes ni la première, ni la dernière personne à faire votre déclaration d’impôts. Avant de télécharger et de remplir vos formulaires , renseignez-vous sur ceux qui vous concernent et faites un bilan précis de votre situation pour ne rien négliger. S’il y a autant de variantes, c’est pour distinguer les différents types de revenus, qui sont également et évidemment pris en compte sur la plateforme en ligne.

Il ne s’agit pas de compliquer inutilement les démarches administratives, mais de distinguer les différents types d’activités. Le bon côté, c’est que cela facilite les mécanismes de déduction ! N’hésitez pas à me consulter si vous avez des doutes ou des craintes pour bien remplir parfaitement votre déclaration fiscale. Vous verrez, avec le temps, cela deviendra (presque) un jeu d’enfant !

Catégories : Impôts

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *